Entre les USA et la France

California sunset

 

Aujourd’hui Mathieu et moi nous trouvons entre deux continents, en attendant la carte verte de Mat.  De ma part, je travaille actuellement pour la commune littorale de Carlsbad, un peu au nord de San Diego.  Je suis employée par le programme pour la protection des eaux pluviales et littorales.  Nous avons tous les deux retrouvé nos vies de célibataire, pour moi cela veut dire beaucoup de glace et de films.  Mais bon, Mathieu passe au consulat américain le 23 septembre et devrait être ici mi-octobre.

 

Today Mathieu and I find ourselves between two continents, waiting for Mat’s green card.  For my part, I’m currently working for the coastal city of Carlsbad, a little north of San Diego, employed with their Storm Water Program.  We’ve both rediscovered single life, which for me means lots of ice cream and movies.  But all is well, Mathieu goes to the American consulate on the 23rd of September and should be here by mid-October.

 

Un poquito mas fotos…

Another day in paradise

Another day in paradise

We could hardly believe the sunsets on this last trip

Nous n’avons pas pu croire les couchers de soleil sur ce dernier trip surf.

...

...

 

Aren’t they beautiful?

les filles

les filles

 

 

 

 

Elles sont belles, non?

La hora del aperitivo

La hora del aperitivo

 

 

Woohoo!

Woohoo!

And we’re back, again, with a few more photos.  We seem to be living some kind of dream…camping out, surfing, teaching kids to surf, watching them stand up for the first time.  It’s something magical, to see the eyes of a teenager light up when she rides, really rides, that first wave, and paddles back out for another one.  Even the one with a phobia of water charged out and surfed and laughed and enjoyed being in the water.

 

 

 

Et nous revoila, encore une fois, avec quelques photos de plus.  Il nous semble que nous vivions un rêve…de camper, de surfer, d’apprendre aux gamins comment surfer, de les voir se mettre debout pour la premiere fois.  C’est quelque chose de magique, de voir les yeux d’une adolescente brille quand elle surfe, mais vraiment surfe sa premiere vague et rame pour en prendre une autre.  Meme celui avec une phobie de l’eau a pris sa planche et a surfé et s’est amusé dans l’eau.

 

La cena y el aperitivo

La cena y el aperitivo

 

Maren, Meli, Luigi, Mathieu et moi avons eu un super campement et gracias a Dios, n’avons pas eu une pluie à nous pousser a construire un arc.

 

Four days camping, with sunsets that sent us to near-tears, lightning bolts that scared us out of the water, four-hour surf lessons (work’s tough), and the coldest beers on the ferry-ride back….

 

Quatre jours de camping, avec des couchers de soleil si magnifiques qu’ils tiraient des larmes de nos yeux, des éclairs qui nous chassaient de l’eau, des cours de surf de quatre heures (dur, le travail), et les bières les plus froides sur le ferry de retour.

Maren, Luigi, Meli, y Mathieu en el ferry

Maren, Luigi, Meli, y Mathieu en el ferry

 

 

Difficult to believe that we have only one last surf trip left before we head back to France.  The last four months have flown by in a hazy dream of waves, sun, work (yes, we did work), camping, eating rice and beans….

 

Difficile à croire que nous avons seulement un dernier trip surf avant de repartir pour la France.  Les derniers quatre mois se sont passés comme un reve de vagues, soleil, travail (oui, nous avons vraiment travaillé), camping, fayots et riz…

A brief summary…

Sigh, camping

Sigh, camping

Before we head out tomorrow to another remote location on a surfing/camping trip, we thought we’d send out a quick summary of our past few weeks.  Mathieu spent his time down in Uvita with seven other boys, teaching surfing, drinking beers, climbing and jumping off waterfalls, chasing boas, cooking and cleaning up after everyone….

 

 

 

 

Avant de partir demain pour un autre site loin du monde pour un séjour de camping et surf, nous pensions envoyer un bref resumé de nos dernières semaines.  Mathieu a passé son temps à Uvita avec sept autres mecs à surfer, boire des bières, grimper et sauter des cascades, chasser des boas, et cuisiner et nettoyer apres tout le monde.

 

I spent 11 days on the Nicoya Peninsula

(where we’re going to tomorrow) with Greg the Belgian, under torrential rains, beautiful sunsets, and empty but chocolate waves.  When Greg got stung by a sting ray and had to leave, Maren came to the rescue.  Woohoo!!  She almost lost her car in a tidal estuary, and on the way back we had to push the car every time to get it started.

 

 

 

Quant à moi, j’ai passé 11 jours sur la peninsule de Nicoya

(où nous allons demain) avec Greg le belge, sous des pluies battantes, couchers de soleil magnifiques et des vagues vides de surfeurs mais remplies de sédiments.  Quand Greg s’est fait piqué par une raie et a du partir, Maren est venue me sauver.  Woohoo!!  Elle a failli perdre sa voiture dans un estuaire, et sur le retour nous avons du pousser sa voiture chaque fois pour l’allumer.

It was a long way down...Oui, c'etait tres haut

It was a long way down...Oui, c'etait tres haut

Manuel Antonio Park

A beer in the pool, can life get any better?Welcome to Disneyland.  Super family-friendly, Manuel Antonio Park caters to every tourist coming to Costa Rica, which means lots of hotels, restaurants, and cab fares that cost up the wazoo.  But my mom found an eco-lodge, Si Como No, and after five days of squalor and backpacking (see below), we were ready to be pampered.  Yup, that was goodShe flew in to see us for a few days, and we met her in Manuel Antonio after leaving the Osa Peninsula.

 

Bienvenue à Disneyland.  Super acceuillant aux familles, le parc national de Manuel Antonio est parfait pour n’importe quel touriste, qui se traduit en hôtels, restaurants, et taxis hors de prix.  Mais ma mere avait trouvé un eco-lodge, Si Como No, et après cinq jour de saleté et randonnée (voir ci-dessous), nous étions prêts pour etre choyés.  Ma mère est arrivée pour quelques jours pour voir sa cousine et nous, et nous l’avons rejointe a Manuel Antonio après avoir quitté la Peninsule d’Osa.White-faced monkeysSo happy

Osa Peninsula – Backpacking

river crossing

Mathieu and I had the opportunity to participate on a backpacking trip organized for a group of 9 teenagers from Texas and Costa Rica.  Five days and 50 kilometers later, here are some photos of the trip.  Unfortunately, we weren’t quick enough to snap shots of the tapir nor the wild pigsThe group of kids

 

Mathieu et moi avons participé sur une randonnée organisée pour un groupe de neuf adolescents de Texas et de Costa Rica.  Cinq jours et 50 kilomètres plus tard, voici  quelques photos de notre aventure.  Malheureusement nous n’avons pas de photos de tapirs ni des cochons sauvages.

 

Some of the highlights of the trip (les point marquants):

 

We slogged through knee-deep mud and torrential rain for four hours the second day of the trip, the day we hiked 20 kilometers.

Nous avons traversé de la boue et de la pluie incessante pendant quatre heures, le jour ou nous avons marché 20 kilomètres.

 

We crossed paths with a Baird’s tapir, an extremely rare and quite honestly ugly creature. 

 

Nous avons croisé un tapir dans la jungle, un animal très rare et très hônnetement laid.

 

We spotted a sloth, peccaries, countless scarlet macaws, pacas, pizotes (both small and very cute mammals), brown pelicans, white hawks, honeycreepers…Strangler fig tree

 

Nous avons vu un paresseux, de nombreux macaws rouges, des pacas et pizotés (des mammifères très mignonnes), des pelicans bruns, des busards blancs, honeycreepers…

 

The kids were amazing, never complaining, not once.  They proved that teenagers aren’t so bad after all.Necessitamos verificar la ruta

Mais les adolescents étaient formidables.  Ils ne se sont jamais plaints, même pas une fois.  Ils ont changé notre avis sur les jeunes…Salsipuedes

 

We really tested our comfort zones, the limits of squalor, and our own bodily odors.  It’s amazing, the stench after a few days…  The Laundromat could hardly believe our clothes…Onward and upward

 

 

Nous avons bien testé nos frontières du confort, les limites de saleté, et même nos propres odeurs.  C’est vraiment impressionant comment une personne pourrait puer apres quelques jours… La laverie n’a pas pu comprendre nos fringues…

 

 

Nicoya Peninsula

Offshore reef waves

 So we went camping for a few days out in Ario, where I (Hallie) will be going to tomorrow for ten days sans Mathieu.  Somehow the microclimate kept the rain away.  Meli brought two of her dogs that kept us company, and when Mathieu felt lonely he’d go find hermit crabs.

 

 

 

 

 

 

Previous Older Entries